pjc2019logo.jpg

Novembre 2016, naissance du collectif "PLUS JAMAIS CA" pour la lutte contre les violences faites aux femmes au lendemain de l'assassinat d' Aïssatou SOW, lâchement agréssée à 21 ans à Valenton par son ex-copain. Une marche blanche avait eu lieu pour dénoncer cet acte et a mobilisé près de 600 personnes dans les rues de la ville. Famille, proches, amis et personnalités réclament JUSTICE POUR AISSATOU à travers le collectif. 

Comme si le calvaire et la souffrance psychologique ne suffisaient pas, le meurtrier harcelait la famille et proches à travers des photos de lui qu'il envoie de sa cellule de prison à travers les réseaux sociaux. Il y est présent pendant de longs mois avant qu'une plainte de Noël AGOSSA et une pétition à travers Change.org puissent lui faire cesser cela. Une question se pose et des réponses s'imposent... Le prévenu tient son trophée, nargue la justice et rien n'est fait. Comment peut-on laisser des individus pareils continuer à nuire, même à partir de prisons françaises?

En attendant une réponse des autorités, et face à ce constat, la sensibilisation et l'éducation des plus jeunes contre toutes les violences est un combat essentiel et prioritaire: intervention dans des collèges et télévisions, réalisation de campagne de sensibilisation et court-métrage entre autres.

Le collectif participe à divers événements et rassemblements pour marquer sa présence sur le terrain.

En Juillet 2019, son fondateur lance aux côtés d'autres militants issus d'associations et des familles de victimes de féminicides: un appel "protegez-les!" adréssé à l'executif. Le président Macron entend cela et convoque un grenelle des violences conjugales par la suite. Ceci sans la concertation du collectif pourtant membre à part entière de l'initiative. Nous ne connaissons pas la raison même si des réponses officieuses ont été apportées du fait que nous avons le procès à venir concernant le combat pour Aïssatou etc...mais qu'importe, notre détermination n'a pas flanché et nous continuerons toujours à crier haut et fort; Plus Jamais Ca, non aux violences faites aux femmes et que l'état puisse prendre ses responsabilités.

NOTRE PROJET:

En région parisienne, notre projet phare est la création d'un refuge constitué en unité d'accueil d'urgence avec pôle hébergement et accompagnement juridique et social, couvrant le Val de marne,l'Essonne,Paris et Seine et Marne. Pour ce faire, nous sollicitons une aide des pouvoirs publics et de la société civile pour y arriver.